À PROPOS

Retenu dans le cadre des appels à projet « Paris scientifiques régionaux » 2016, le programme de recherche « INjonction à se FORMer et à s’Adapter » (INFORMA) bénéficie d’un financement de la Région des Pays de la Loire pour une durée de trois ans afin de réunir un ensemble de chercheurs (sociologues, géographes, économistes, juristes, historiens, spécialistes de l’éducation de la gestion…) autour de l’étude de la formation professionnelle continue (FPC) et des enjeux actuels qui l’entourent, de promotion de l’emploi et de sécurisation des parcours professionnels. Le programme est coordonné scientifiquement par Manuella Roupnel-Fuentes, MCF en sociologie à l’Université d’Angers et est porté par l’UMR 6590 CNRS ESO-Angers (Université d’Angers).

Le programme réunit des membres de l’UMR Espace et société – Angers (UMR ESO-Angers 6590 CNRS, Université d’Angers), du Centre nantais de sociologie (CENS FRE CNRS 3706, Université de Nantes), du Centre de recherche en éducation de Nantes (CREN EA 2661, Université de Nantes), du Laboratoire d’Économie et de Management de Nantes-Atlantique (LEMNA EA 4272, Université de Nantes et École des Mines de Nantes), du Laboratoire de Psychologie des Pays de la Loire (LPPL EA 4638, Université de Nantes et Université d’Angers), du Groupe de recherche angevin en économie et management (GRANEM MA 49, Université d’Angers), du laboratoire de Droit et changement social (UMR DCS 6297 CNRS, Université de Nantes), du Groupe d’analyse des itinéraires et des niveaux salariaux (GAINS EA 2167, Université du Maine.

 

Contexte et positionnement actuel

Le projet INFORMA (L’INjonction à se FORmer et à s’Adapter) trouve son origine dans la dynamique de réflexion initiée par deux actions CPER 10LLSHS et DI2L2S réunissant des chercheurs issus d’un large spectre disciplinaire : économistes, géographes, historiens, juristes, psychologues, sociologues, spécialistes des sciences de l’éducation et de gestion. Au croisement des thèmes abordés de l’emploi, du chômage et de la précarité professionnelle, a émergé la question de la formation continue et du grand enjeu actuel qui l’entoure pour la promotion de l’emploi et de de la sécurisation des parcours professionnels. En effet, si la question de la formation fait l’objet d’un large consensus dans notre société, elle tend aussi de plus en plus à prendre le caractère d’une obligation sociale. L’objectif présidentiel de doubler le nombre de demandeurs d’emploi en formation est tout à fait exemplaire de cette injonction à se former et à s’adapter.

 

Objectifs du projet

Dans un contexte de mise en place du « Compte personnel de formation », le projet INFORMA se donne quatre objectifs. Le premier est de saisir la manière dont les acteurs s’approprient ou rejettent cette injonction à se former et à s’adapter. Dans une approche compréhensive, le projet INFORMA cherche à mettre en lumière les déterminants qui en ouvrent ou en ferment l’accès, en portant attention aux raisons du non-recours et au décrochage en formation professionnelle. Dans la mesure où la formation porte la promesse d’améliorer l’accès à l’emploi ou de favoriser la promotion professionnelle, le deuxième objectif du projet est de confronter les effets escomptés aux effets constatés de la formation par ceux à qui elle se destine. Le troisième objectif est de révéler par quels processus la formation s’est progressivement imposée comme la solution contre le chômage et l’instabilité des parcours professionnels en analysant pour cela les arguments et les mots d’ordre mobilisés pour la justifier (mobilité, innovation sociale, autonomie, responsabilisation, employabilité…). Le quatrième pari lancé par INFORMA est d’interroger des employeurs ou responsables de ressources humaines (grandes ou petites entreprises privées et collectivités locales) qui acceptent de parler de la formation et de ses implications possibles sur leur travail et sur la gestion de leurs salariés.

 

Méthodologie

Alors que le sujet de la formation est très souvent abordée dans une approche quantitative, l’originalité d’INFORMA est de privilégier une approche qualitative c’est-à-dire en donnant la parole lors  d’entretiens biographiques à des publics fragilisés sur le marché de l’emploi ou parce que s’insérant dans des secteurs professionnels peu ou pas investigués du point de vue de leur disposition par rapport à la formation : monde sportif, spectacle vivant, intervenants sociaux, intérimaires… Des entretiens approfondis seront également réalisés auprès d’employeurs et de responsable de formation et des observations in situ seront également conduites dans des structures formation ou entreprises localisés dans des territoires ligériens contrastés. Enfin seront mobilisées des données de large ampleur issues de l’exploitation d’enquêtes statistiques de grands instituts français (INSEE, Céreq) et de données administratives de la Direction Emploi et Formation professionnelle de la région Pays de la Loire.

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search